article 1

Il y a tant de choses qui nous épuisent et nous ennuient quotidiennement sans qu’on s’en rende vraiment compte. En effet, on découvre plus souvent, qu’on n’a pas le temps, pas les moyens, pas l’énergie etc… On est dépourvu d’écouter nos intuitions, de plus en plus coupé de notre corps et de nos besoins. Il est donc difficile de trouver ce qui cloche, ce qui nous enlève chaque jour, l’envie et l’énergie. Le quotidien devient lourd et pesant, la routine qui devrait nous offrir des repères, de la tranquillité, voir de la sécurité, ne nous suffit plus. S’installe alors un sentiment d’étouffement….

Cet été, on en profite pour prendre un nouveau souffle !!! 

Envie de changements ? oui … lesquels ???   Répondez à cette première question :  Qu’est-ce que je veux changer, pour que ma vie s’améliore vraiment et durablement ?

Voici quelques suggestions : Je crée de l’espace libre autour de moi!

Tout le monde le sait : il faut aimer être chez soi pour se ressourcer !C’est important d’avoir un environnement qui reflète notre personnalité, un lieu qui nous ressemble et qui nous permette de nous sentir à l’abri. On crée donc une atmosphère de bien être : on fait le tri, on range, on classe, on organise son espace pour renouveler les énergies ! Pourquoi ne pas changer quelque chose dans le décor ? Acheter de nouvelles plantes ? …. On libère…notre créativité !

Je veux découvrir d’abord ce qui m’épuise: Et pour cela, je fais une liste secrète, une liste que pour moi-même ! Je communique avec moi-même en toute franchise. Je prends une feuille sur laquelle j’écris toutes les choses que je n’aime pas en moi, les comportements que je souhaite modifier .Les écrire, c’est déjà s’en libérer et à partir de ce moment-là, je prends une autre feuille en face et j’écris pour chacun des points, ce que je désire à la place ! cette méthode nous permet d’y voir plus clair. On ne badine pas avec la liste on y met tout !  : nos peurs, nos angoisses, nos attitudes négatives pour nous et les autres etc…Je relis la liste et je priorise les points prioritaires (on ne peut pas tout traiter en même temps 😉 Je décide par exemple de mettre le nez dans les papiers administratifs que j’ai laissé traîner depuis des mois… je prends mon agenda et je décide du jour approprié pour le faire ! Jeudi à 14h ! SUPER ! Je me récompense après ! par exemple je m’offre une balade en forêt !

Je vais à la recherche du temps perdu Qu’est-ce que je fais en 24h ?Est-ce que je réussis à faire ce qui est le plus important pour moi ? Comment se fait-il que je n’ai jamais assez de temps ? Là aussi, c’est une question d’organisation et de gestion des priorités !On commence par s’observer sans se culpabiliser ! On regarde où passe notre temps et comment on le gère ! On peut prendre une feuille et lister par exemple, chaque dimanche soir pour la semaine, les actions que nous devons faire ! en face de chaque action, je choisis : est ce utile pour moi, est-ce vraiment urgent, important ? Je prends mon agenda et je choisis 3 actions prioritaires à faire cette semaine, 3 autres actions qui sont moins importantes ! BRAVO ! C’est une première étape pour gérer au mieux son temps !


Qu’est ce qu’on lit cette semaine ?

images (1)Catherine a choisi pour vous:  Vous pouvez être ce que vous voulez être de Paul Arden 

« Savoir où vous voulez aller, qui vous voulez devenir, c’est votre meilleur atout. Sans but, il est difficile de marquer des points. » Phaidon, 2004.


Et si je profitais de mes vacances pour faire un stage de théâtre ?

Stage théâtre

Sihem a sélectionné deux stages pour vous avec Le Moulin à Paroles – Stage de marionnettes et le Corps Instrument – « Grâce à notre imaginaire qui est sans limite, activons nos mémoires remplies de trésors inestimables »  www.lemoulinaparoles.net     stages2014


Y a pas que les grands qui rêvent et pas que les petits qui colorient!

On a complètement craqué pour  Les Mandalas Anti-stress, l’indispensable à mettre dans le sac de plage!  

486x140px-art-therapie« Le Mandala est universel.Sa forme circulaire qui réunit d’autres figures géométriques variées se retrouve dans de nombreuses traditions. Toutefois, le terme sanskrit mandala est lié au bouddhisme tantrique et à sa pratique. De sens premier « cercle et centre», il désigne plus largement l’univers tout entier et évoque notre relation au monde. » Au quotidien, les mandalas peuvent constituer pour chacun d’entre nous des supports de médiation et de visualisation. Il est possible d’utiliser les couleurs que l’on associe traditionnelement aux éléments naturels dans le bouddhisme (blanc, jaune, vert, bleu, rouge) ou bien de laisser libre cours à sa créativité. Colorier des mandalas favorise la concentration, une respiration harmonieuse et rompt le flot de pensées qui nous assaillent. Hachette Livre (Hachette Pratique), 2013.

On vous souhaite de belles vacances, profitez-en bien et on se retrouve dans 15 jours! Sihem et Catherine pour Artiste de vie.